top of page

SudTechConnect

  • Photo du rédacteurAlpes-Maritimes

ERC Starting 2023 : le CNRS à la pointe de la recherche européenne

Succès remarquable du CNRS


En 2023, sur les 400 chercheurs européens d'exception ayant été récompensés par une bourse « Starting » du Conseil européen de la recherche (ERC), 20 d'entre eux ont choisi le CNRS comme institution hôte. Avec un budget global de 628 millions d'euros pour ces bourses, attribuées dans le cadre du programme Horizon Europe, ces talents représenteront l'avenir scientifique de l'Europe.


La bourse « Starting » vise à encourager les projets de recherche innovants, accordant un budget de 1,5 million d'euros par projet sur une période maximale de 5 ans. Elle s'adresse aux scientifiques ayant obtenu leur doctorat depuis 2 à 7 ans, marquant la première étape de financement européen avant les bourses « Consolidator » et « Advanced ».


C'est un triomphe pour la parité cette année, avec 43 % des bourses décernées à des chercheuses, un record dans l'histoire du programme. Une avancée saluée par Maria Leptin, présidente de l'ERC, qui souhaite voir ce taux augmenter encore.


Au-delà des chiffres, le CNRS démontre sa pertinence et son efficacité en matière de recherche en Europe. Avec un taux de réussite de 19,6 %, il s'établit comme le leader français dans ce domaine, hébergeant 40 % des lauréats nationaux.


Un lauréat à Sophia Antipolis : Luc CALATRONI


Au sein du Laboratoire d'Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia Antipolis (CNRS/Université Côte d’Azur) (INS2I), Luca CALATRONI se penche sur les problèmes inverses en microscopie de fluorescence.


Son projet, intitulé "Model-aware learning for imaging inverse problems in fluorescence microscopy", vise à exploiter l'apprentissage pour améliorer la qualité et la précision des images en microscopie.


En conclusion, alors que le Conseil européen de la recherche continue de reconnaître et de soutenir les talents émergents, le CNRS, avec sa forte représentation parmi les lauréats, affirme son rôle en tant que pilier de la recherche en France et en Europe. La présence d'un chercheur de Sophia Antipolis parmi les lauréats met en lumière la diversité et la richesse de la recherche française, depuis les laboratoires historiques jusqu'aux pôles technologiques modernes.


4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page