top of page

SudTechConnect

  • Photo du rédacteurAlpes-Maritimes

Lhyfe et TSE: Vers un hub énergétique vert aux Fonderies du Poitou

Dernière mise à jour : 4 sept. 2023

Un soutien exceptionnel pour un rachat prometteur


Un an après la triste fermeture des sites des Fonderies du Poitou, une lueur d'espoir émerge. Les actifs fonciers et immobiliers des deux sites ont trouvé preneur. Le site des Fonderies d’Ingrandes sera repris par le consortium formé par Lhyfe et TSE (Sophia Antipolis).


De son côté, le Centre d’Enfouissement Technique d’Oyré sera entièrement dédié à la production d’énergie solaire par TSE.


Ce rachat, loin d'être un simple coup du sort, est le fruit d'un travail acharné de Lhyfe et TSE, qui, épaulés par des entités régionales, ont cultivé une vision commune pour ces sites, transcendant la simple notion de production énergétique verte.


Réindustrialisation axée sur le développement durable


La réinvention du site des Fonderies d’Ingrandes par Lhyfe et TSE est audacieuse.


Le plan? D'abord, débarrasser le site de ses infrastructures vieillissantes et le décontaminer. Ensuite, le transformer en un parc industriel éco-responsable où les entreprises œuvrent main dans la main pour un avenir plus vert. Les panneaux photovoltaïques installés par TSE auront la double mission de fournir de l'électricité au site d'Ingrandes et de faciliter la production d'hydrogène vert par Lhyfe.


Cette renaissance éco-industrielle ne s'arrête pas là. D'autres entreprises ont manifesté leur désir de se joindre à l'aventure. Ainsi, on parlera d'une plateforme logistique impressionnante et de producteurs de e-carburants.


Un renouveau économique par l'innovation verte


L'impact économique prévu est colossal. On parle de la création de 250 à 300 emplois et d'investissements se chiffrant en centaines de millions d'euros. Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, voit en ce projet une occasion unique de revitaliser une région frappée par des crises économiques à répétition.


Les retombées pour l'agglomération de Grand Châtellerault sont également significatives. Le maire, Jean-Pierre Abelin, voit dans cette transformation une concrétisation de la vision écologique de son territoire, avec, en prime, un boost d'attractivité dû à la création d'emplois.


Soutenu par des piliers stratégiques tels que France 2030 et le Conseil régional de Nouvelle AquitaineCRNA, ce projet est bien plus qu'une simple reconversion industrielle. C'est un message d'espoir pour l'avenir éco-responsable de la France.

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page