top of page

SudTechConnect

  • Photo du rédacteurAlpes-Maritimes

L'acquisition stratégique de Sequoiasoft par Septeo : une ouverture sur le tourisme et l'Espagne

Un tournant décisif pour Septeo


L'éditeur de logiciels Septeo, bien connu pour ses solutions dans l'immobilier, les RH et le secteur juridique, annonce une opération stratégique avec l'acquisition de Sequoiasoft. Cette entreprise présente à Sophia Antipolis mais également à Montpellier, Lyon, Paris, Chambéry, la Rochelle et Barcelone est renommée pour son expertise en logiciels dédiés aux secteurs de l'hébergement, la restauration, et le bien-être.


En juillet 2021, avant l'acquisition majeure de Sequoiasoft, Septeo avait déjà intégrée Kinaxia, une entreprise d'une équipe de 150 collaborateurs et d'un chiffre d'affaires de 20 millions d'euros.


Sequoiasoft : Un bijou technologique pour l'économie du loisir


Avec une clientèle composée d'acteurs majeurs tels que Sandaya, Capfun, Buffalo Grill et Madame Vacances, Sequoiasoft se démarque par ses solutions innovantes. Ces outils offrent des avantages tels que le référencement optimisé sur les plateformes de réservation, des solutions de paiement en ligne et la dématérialisation pour améliorer l'expérience client dans le tourisme. De plus, l'implantation de Sequoiasoft à Barcelone offre à Septeo une opportunité d'explorer le marché espagnol.


Septeo : Une vision d'expansion et d'innovation


La capacité d'innovation de Septeo est indéniable. Avec un investissement de 35 millions d'euros en R&D l'année précédente, surtout centré sur l'intelligence artificielle, Septeo démontre son engagement à rester à la pointe de la technologie.


L'acquisition de SoftLaw en 2020 et la création d'un laboratoire dédié à l'IA attestent de cette ambition.


Avec l'intégration de Sequoiasoft, Septeo envisage d'exploiter l'IA pour offrir des services personnalisés basés sur les préférences des clients, révolutionnant ainsi la manière dont le tourisme embrasse la technologie.


En savoir plus : Sequoiasoft, Septeo

Sources : Les Echos, Fusacq


30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page